Nos amis

Des personnes, des collectifs, des associations, des structures qui partagent la même vision que nous et nous soutiennent. Un grand merci !

L'Atelier Paysan 

Depuis 2009, la coopérative développe une démarche innovante de réappropriation de savoirs paysans et d’autonomisation dans le domaine des agroéquipements adaptés à l’agriculture biologique. Elle porte l’idée que les choix techniques doivent être faits avec/par/pour les agriculteurs, et plus globalement, que la Technique doit être investie collectivement pour se mettre au service de ceux qui l’utilisent. Ces savoirs paysans issus d’une Recherche et Développement participative sont publiés en libre , sous forme d’articles fouillés ou de tutoriels de construction, sur le site Internet ou dans le Guide de l’autoconstruction qui compile en 250 pages les plans de 16 outils adaptés au maraîchage biologique. Enfin, la coopérative forme aux pratiques d’autoconstruction car ces dernières permettent de réaliser, en 3 à 5 jours en atelier adéquat, des agroéquipements souvent inexistants, inadaptés ou trop onéreux dans le commerce, tout en divisant par deux ou par trois l’investissement nécessaire.

Les mêmes valeurs qu'Entropie, l'autoconstruction libre et les formations qui l'accompagnent, dans un domaine qui nous importe : l'agriculture biologique.

Antigone

Antigone, c'est une association d'agitation artistique en milieu populaire ; c’est un café autogéré, trait d’union entre la culture et le politique. Agiter les esprits et les individus autour des pratiques artistiques et culturelles, utiliser les multiples outils permettant l'expression et la création, être un élément de contacts, d'ouverture sur la diversité du monde contemporain ainsi qu'un lieu d'échange et de débat politique, voilà quelques-uns de leurs desseins. Depuis septembre 2005, après deux années passées à Fontaine, Antigone s’est installée au 22 rue des violettes à Grenoble dans les locaux d’un ancien atelier-usine. La bibliothèque, cœur du projet, met à la disposition des adhérent-es plus de 5000 titres enfants et adultes, avec un important fonds sur la pensée libertaire. La librairie, sa petite sœur, défend l’édition indépendante et la presse alternative.  Dans le local, l'association propose une programmation toujours plus détonante et éclectique de rencontres, de débats, de spectacles, de cinéma… Antigone est aussi un lieu d’accueil et de ressources pour les groupes, réseaux, collectifs, associations d’ici et d’ailleurs qui, comme nous, sont en lutte contre la pensée unique.

Un fond documentaire impressionant, des événements intéressants et de belles rencontres pour affiner notre positionnement politique.

Cap Berriat

C’est un lieu d’accompagnement, un espace pour être écouté et entendu, trouver une aide à la conception et au développement de projets : un appui à la vie associative, une aide à la rédaction et au montage de dossiers de financements, une aide administrative et comptable et un soutien à la création et à la pérennisation d’activité et d’emplois. C’est un lieu ressources, un espace pour être soutenu dans la réalisation de son projet par la mise à disposition de moyens techniques et documentaires : des fonds documentaires spécialisés dans la vie associative, la jeunesse, le politique et la culture; des postes informatiques en libre accès ; des moyens matériels (son, vidéo projecteurs, estrades, photocopieur, imprimante…); des espaces de travail mutualisés, des salles de réunions et de pratiques; des espaces d’affichage dédiés aux associations (petites annonces en tous genres). Enfin, c'est un lieu de construction de dynamiques collectives, un espace pour partager des expériences, par les rencontres et les échanges de pratiques pour créer des solidarités et des coopérations entre associations, la réalisation d’actions communes, des échanges de savoirs et de tisser des réseaux.

Notre pépinière d'association : Cap Berriat nous accompagne dans le développement du projet et nous permet de nous mettre en lien avec le monde associatif grenoblois, l'un des plus dynamique qui soit.

Clara Chambon

Après 5 ans en agence de communication, c'est en freelance qu'elle propose son savoir-faire dans l'édition, la création d'identité visuelle et design de site web auprès d'associations, collectivités territoriales et petites entreprises. Elle se passionne pour la création d'affiche via l'illustration à la main pour le secteur culturel, et la mise en page de monographies ou de livres. Elle cultive un réseau de photographes, développeurs web, conseil et stratégie en communication, rédacteurs, imprimeurs, agences.

Clara nous a donné une identité visuelle : on lui doit notre logo, le graphisme de ce site internet, nos plaquettes de présentation...

Cortecs

Le CorteX est un collectif d’enseignement et de recherche en esprit critique et sciences. Il est né en 2010 à l’Université de Grenoble à l’initiative de cinq formateurs professionnels et a pour objectif de mettre à disposition les travaux de tous les acteurs – enseignants, chercheurs, étudiants – travaillant sur un sujet développant le critical thinking, l’esprit critique, quelle que soit leur origine disciplinaire. Les membres du corteX ne sont financés que par leurs enseignements et par leur salaire public (lorsqu’ils en ont un – c’est le cas de deux d’entre eux). Ils ne déclarent aucun conflit d’intérêt, et n’entretiennent aucun lien avec une source de financement industrielle ou privée. Quitte à ne pas être riches, ils ne souhaitent pas émousser le fil de leurs analyses et leurs productions. Ils préfèrent contribuer à de la publication publique, et ne donnent pas la priorité à la course de hamster des publications dans les revues à referees.

Le CorteX est notre référence en terme d'esprit critique, le collectif nous est d'une grande aide quand les membres d'Entropie n'arrive pas à trancher une question ambigüe.

esca

esca, créée fin 2008, s'ouvre à des disciplines multiples (sciences humaines, architecture et métiers du bâtiment, photographie, graphisme...) avec pour objectif d'assister des projets socio-culturels en leur procurant les équipements architecturaux dont ils ont besoin. Chaque structure produite est unique, originale et réalisée dans une démarche alliant le détournement d'objets industriels au réemploi de matériaux de rebuts, de manière à réduire autant que possible son coût économique et son impact environnemental. Par la mise en place de partenariats avec des entreprises nous faisant dons de matériaux en fin de cycle, l'association teste des modes d'assemblages multiples, à chaque fois renouvelés par les caractéristiques des matériaux récupérés. Situé dans le centre ville grenoblois, l'atelier de l'association procure une autonomie et une efficacité importante aux projets associatifs en permettant des allers-retours constants entre conception et réalisation. Il permet tout autant de concevoir des principes constructifs et de les tester par des prototypes à l'échelle 1 que de valoriser les matériaux de rebut par un travail de transformation.
Espace de création ouvert aux membres de l'association, il est garant du bon fonctionnement du travail collectif et donne les moyens à toutes initiatives ou envies de se réaliser.

esca nous met parfois à disposition leur atelier, nous prête leur outillage et nous accompagne sur certains de nos projets.

Gresille

Grésille est un groupe de personnes qui souhaite construire un regard critique sur Internet à Grenoble et ses alentours. Nous partons d'un constat multiple : Internet est devenu quasi omniprésent, il est l'un des derniers jalons les plus importants de notre société technologique et en même temps sa structure a cela de particulier qu'elle permet encore à quiconque d'y mettre son grain de sel, pourvu d'avoir les compétences nécessaires ou de la volonté. Nous voulons alors mettre en place nos propres outils (boîtes mail, listes de diffusion, hébergement de sites web, …) pour nous confronter nous même aux conditions de leur existence, loin des multinationales qui concentrent actuellement la quasi totalité des usages d'Internet. En quelques sortes, il s'agit de « dévirtualiser » Internet.

Gresille nous permet d'héberger ce site internet et notre boite mail, grâce à eux nous sommes maitres de nos données numériques.

Le plan G

Depuis de nombreuses années, l'agglomération grenobloise fourmille d'initiatives qui, chacune à leur niveau, avec des approches différentes, proposent d'autres manières d'agir dans la société. Marchés de producteurs, agriculture biologique et locale, transports doux, médias indépendants, mouvements pour l'égalité hommes-femmes, collectifs pour le droit au logement, logiciels libres, éducation populaire, ateliers collectifs, associations de solidarité locale ou internationale...À travers un agenda, des questions/réponses pratiques, des cartes de la ville, une base de ressources documentaires, le Plan G propose de découvrir ou de redécouvrir ces initiatives locales, comme une invitation à porter un autre regard sur notre ville et sur nos vies. Le Plan G rassemble également un maximum d'informations pratiques concernant l'accès aux logements, aux soins et aux situations d'urgence. Il s'efforce enfin de mettre en lumière un certain nombre de lieux de pouvoir politiques, militaires et industriels, là ou se construisent, trop souvent malgré nous, l'avenir de notre ville, le choix des modes de production et de consommation qui structurent nos vies. Le Plan G espére apporter une petite contribution locale pour un changement vers une société plus juste, plus démocratique et plus conviviale. N'hésitez pas à contribuer à l'amélioration du Plan G !

Le plan G recense Entropie et propose une autre vision de Grenoble.

Renseignements Généreux

Les Renseignements Généreux souhaitent écrire et diffuser des textes pédagogiques sur des sujets qui leur semblent essentiels, contribuer à forger des outils d'autodéfense intellectuelle, imaginer, construire et faire découvrir des actions politiques ou des alternatives qui leur semblent pertinentes. Ils sont conscients qu'une critique sans proposition contribue à alimenter le désenchantement et le désespoir politique qui sont caractéristiques de notre société. C'est pourquoi ils réfléchissent aux constructions, aux alternatives, aux pistes politiques susceptibles d'inverser les tendances qu'ils décrivent dans leurs écrits. En ce sens, le collectif se veut autant un outil de diffusion que de réflexion personnelle et collective. Expliquer, c'est apprendre...

Les nombreux textes publiés ont été source de réflexion et ont affuté notre esprit critique.