Un pas à pas

Abattage des mélèzes / Champsaur

 

abbatage  (1).jpg

abbatage  (2).JPG

abbatage  (3).JPG

abbatage  (4).JPG

Ebranchage des mélèzes / Champsaur
abbatage  (5).JPG


Après avoir acheminé les grumes sur le terrain, le sciage peut débuter

sciage (1).JPG

sciage (2).JPG

sciage (3).JPG

Les tas de bois sont sanglés à l'aide d'une cercleuse et de sangles RAJA

sciage (4).JPG


Le terrassement.

L'étude géotechnique a montré que le sol était composé d'argile, la portance du sol est donc très faible. Elle met aussi en evidence la présence d'eau souterraine. La préconisation est donc de répartir les charges sur des semelles très larges (60 cm) et drainées.

IMG_4520.JPG


Après avoir réalisé les semelles filantes et monté les longrines en béton armé, les maçons remplissent le trou formé par les fondations de cailloux compactés. Ainsi le dallage portera sur ce hérisson bien stable et drainant. Des réservations sont faites dans les longrines pour faire passer les réseaux AEP (aducction en eau potable), EU (eaux usées) et Elec/PTT.

P4219313.JPG

Des cables d'éléctricité sont tirés avant de couler le dallage.

P4229339.JPG

On aperçoit le goudron qui enduit la longrine, il permet d'étancher celle-ci. L'isolant (type polystyrène) est collé sur la fondation. Un Delta MS est agrafé sur l'isolant, il permet de laisser une lame ventilée. Tout autour du bâtiment, les maçons installent un drain noyé dans un lit de cailloux pour permettre aux eaux de ruissellement du terrain de ne pas stagner contre la fondation mais d'être emmenées en contrebas du terrain vers le ruisseau.

a.JPG

P4239354.JPG


Nous préparons le terrain pour accueillir les bénévoles du chantier : WC secs (par Mathieu Gabiot), tente militaire pour l'ombre, caravane pour sécuriser le petit outillage.

DSC_0835.JPG

P4239364.JPG

P4239367.JPG

Installation du lieu d'hébergement pour les bénévoles

DSC_0778.JPG

Affichage d'informations pour permettre aux bénévoles de comprendre le projet

DSC_0826.JPG


Début du chantier Ossature.

P6179998.JPG

Comment l'ossature va t-elle être montée ?

a.jpg b.jpg

Traçage au cordex de l'emplacement des lisses

P1100279.JPG

Déroulage et positionnnement de la rupture de capillarité (pour éviter que l'eau remonte depuis le béton vers le bois) et d'un joint permettant l'étanchéité à l'air.

DSC_0804.JPG

Goujonnage de la lisse d'implantation

DSC_0818.JPG

Pendant ce temps une équipe débite les bois.

DSC_0824.JPG

La maître d'oeuvre (architecte DE) imprime en direct sur le chantier les plans côtés de chaque mur. Chaque binôme dispose du plan de la partie dont il s'occupe.

DSC_0833.JPG

Une autre équipe fait des encoches à la défonceuse dans les lisses basses et hautes (= traverses)

DSC_0841.JPG

Ces encoches permettent d'encastrer les montants, l'idée étant de limiter leur possible torsion (le mélèze est connu pour beaucoup travailler).

DSC_0843.JPG

Des planches de contreventement sont clouées à 45° pour permettre de bloquer les déformations possibles du mur.

DSC_0845.JPG

Après la pose des planches de contreventement, découpe à la circulaire.

P6029707.JPG

Pose du pare-pluie (agrafé)

P6039737.JPG

Pose des liteaux pour ainsi ménager une lame d'air verticale et horizontale sous le bardage

P6039742.JPG

Pose du bardage

P6039767.JPG

Par petits groupes, le charpentier explique certains points techniques

P6039730.JPG

Une fois le mur terminé il est balayé pour ne pas laisser de traces de pieds au mur.

P1100312.JPG

Préparation des poteaux avec des encoches qui permettront de venir moiser le sommier (poutre).

DSC_0858.JPG

DSC_0862.JPG

Levage des poteaux et des deux murs nord et sud.

DSC_0895.JPG

DSC_0942.JPG

Montage des autres murs du rez de chaussée

P6099885.JPG

Une fois les murs montés, il faut venir terminer l'angle avec le pare-pluie, les liteaux et le bardage

P6099911.JPG

Découpe à 10° en pied de mur pour permettre à l'eau de tomber et de ne pas stagner dans le bas du bardage. Le point le plus bas du bardage est à au moins 20 cm du sol pour éviter que l'eau de pluie ne vienne éclabousser le bardage en tombant.

P1100501.JPG

Pendant ce temps, une équipe assemble les chevrons porteurs

DSC_0965.JPG

P6099895.JPG

Pose des sommiers (les 2 grosses poutres au premier plan)

P6109929.JPG

Pose du solivage

DSC_0973.JPG

DSC_0990.JPG

Pose du plancher OSB et montage des murs de l'étage

DSC_0993.JPG

Montage et levage des murs de l'étage

DSC_1009.JPG

Quelques précisions sur le montage d'un mur (ici un mur pignon à l'étage)

Assemblage des montants de l'ossature avec un détail sur l'assemblage d'un linteau (cloué)

P1090473.JPG

P1090547.JPG

Des corbeaux sont réalisés pour soutenir les chevrons des débords de toiture

DSC_1020.JPG

Levage de la poutre faîtière

DSC_1023.JPG

IMG_7988.jpg

La coupe en sifflet du faîtage se situe au droit des poteaux.

DSC_1057.JPG

Levage d'un paquet de chevrons porteurs

DSC_1040.JPG

Installation des chevrons porteurs

IMG_8180.jpg

Au dessus du faîtage, les chevrons sont assemblés à l'aide d'un connecteur en OSB cloué.

Des entretoises en pied de chevrons et en haut de chevrons permettent d'espacer les chevrons de la largeur d'une botte de paille.

IMG_8151.jpg

Les chevrons sont lardés dans une sablière posée sur le sommet des murs

P6180075.JPG

DSC_1070.JPG

La volige est clouée sur les dépassés de toiture

DSC_1094.JPG

Elle est aussi clouée en intérieur mais cette fois par le dessous pour permettre de réaliser le fond du caisson pour venir enfiler les bottes de paille par le haut (moins physique que par le bas)

DSC_1096.JPG

Un trou (le chevêtre) est laissé pour ménager un passage aux futurs conduits du poêle. Ces trous seront bouchés par le pare-pluie et les tuiles jusqu'à l'installation du conduit du poêle.

DSC_1142.JPG

Approvisionnement des 230 bottes de paille de blé. Provenance : Jean-Louis Perrier à Lalley

IMG_8207.jpg

IMG_8292.jpg

Les bottes sont mises en place à l'aide d'un persuadeur, gros maillet fait maison.

DSC_1098.JPG

Arrivé au faîtage, il faut redimensionner la dernière botte à l'aide de sangles. Elle est ensuite installée et les sangles sont retirées.

P1100704.JPG

La masse peut servir a enfoncer les bord de la botte.

P1100727.JPG

Au bout de la toiture le petit espace sera comblé avec de la laine de bois.

DSC_1106.JPG

DSC_1128.JPG

Les chevrons mesurant 40 cm de haut et la botte 36 cm, les 4 cm restants sont comblés avec une laine de bois. L'idée étant de ne pas laisser un vide entre la botte et la volige, celui-ci pourrait créer une circulation d'air qui attiserait un possible incendie. Une barbotine (argile+eau) aurait également pu être envisagée à cette place.

P1100734.JPG

Mise en place du pare pluie et des liteaux

DSC_1140.JPG

Le Manitou élève les palettes de tuiles au niveau de la gouttière. Elles sont ensuites réparties sur le toit.

P1100761.JPG

P1100791.JPG

DSC_1148.JPG

Fin du chantier participatif.

PaP (20).JPG


Pose des menuiseries, chassis fixes et coulissants.

Un cordon de Mastic Construction est posé pour venir faire l'étanchéité à l'air de la bavette en bois.

La bavette est ensuite vissée à l'ossature.

1 (1).JPG

Sur la bavette en bois, les oreilles en aluminium sont installées.

1 (2).JPG

La bavette est aussi installée. Un cordon de Mastic Construction est posé pour venir faire l'étanchéité à l'air

1 (3).JPG

Un tableau est vissé sur les côtés et en haut de l'ouverture. Ce tableau sert de feuillure pour la pose du vitrage.

1 (4).JPG

Un cordon de silicone est posé entre le vitrage et le tableau pour terminer l'étanchéité à l'eau et à l'air.

1 (5).JPG

 

 

 

Reprise du chantier à l’hiver 2015.

Isolation du sol de l’atelier avec des panneaux de polyuréthane.

 

unnamed file

 

 

Dégagement des gaines électriques.

unnamed file

 

unnamed file

Réception et pose des menuiseries.

 

Les fenêtres de l’étage sont montées grâce au manitou.

unnamed file

 

Pose de la grande baie vitrée.

unnamed file

unnamed file

 

Pose des tableaux et appuis de fenêtres fabriqués en atelier.

unnamed file

 

Façade Sud terminée !

unnamed file

 

 

Fabrication de l’escalier extérieur. Il a été conçu avec les restes de bois du chantier participatif de l’été. Toutes les pièces ont été fabriquées dans l’atelier de Gap.

unnamed file unnamed file

 

 

Fabrication des coffrages perdus pour les fondations.

unnamed file

 

 

La structure, les poteaux et le gabarit sont prêts !

unnamed file

 

Place aux fondations.

unnamed file

unnamed file unnamed file

unnamed file

 

On prépare les limons !

unnamed file

unnamed file unnamed file

unnamed file

 

Mise en place des marches.

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

 

Mise en place de la structure sur le bâti.

unnamed file

 

unnamed file

unnamed file

 

 

Mise en place de l’escalier sur la structure grâce au manitou.

unnamed file

unnamed file

 

 

Mise en place des poteaux et main courante.

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

 

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

 

 

 

Mise en place des câbles inox.

unnamed file

unnamed file

 

 

Isolation des murs en laine de bois 20cm.

unnamed file

unnamed file

unnamed file

 

 

 

Pose du frein-vapeur Intello.

unnamed file

unnamed file

unnamed file

 

 

Pose des rails au plafond de l’atelier pour la pose de placoplâtre et de liteaux aux murs.

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

unnamed file

 

 

Pose de la première couche de placo Ba 13.

unnamed file

 

 

Pose de la 2ème couche de placo acoustique.

unnamed file unnamed file